Forum de discussion des passionnés de chasse du renard aux chiens courants.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Cr Olivier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Cr Olivier le Jeu 6 Oct - 8:49

Je voulais lancer un peut le sujet pour aider notre Admin qui fait son maximum, malheureusement, je ne pouvais pas mettre de photos.
Du coup voici le CR de ma chasse du 18 Septembre.
Certain l'on sûrement déjà lu sur un autre forum Wink sauf qu'une semaine après j'ai l'explication du couac Very Happy

Dimanche matin nous partons comme d'habitude avec nos 5 gbgv. Nous ne sommes que 2 donc les renards on largement leur chance.
Nous attaquons un bourru impénétrable d'environs 1 hectare. Les chiens font le carré durant 3/4 d'heure, et c'est finalement polka qui a force de persévérance va lancer le renard en rentrant a seulement quelque mètre du coin où on a attaqué. Il s'en suit une très courte menée (5 minutes car ça poussait fort) et le renard prend le parti de traverser une terre puis la route : il a gagné pour cette fois. Je rappelle les chiens, et on attaque un autre carré identique (même surface et toujours impénétrable). Mon père se place tandis que je fais le tour avec les chiens. La quête est courte et ce coup-ci c'est volvo qui lance son goupil. Tout le monde rameute et c'est parti. Je courre vite au bout du carré et j'arrive à temps car déjà j'aperçois le renard qui arrive au bord du chemin (Tiens il m'a paru bizarre. Faut dire qu'il y a tellement de ronce que c'est pas évident.) J'attends encore qq secondes. Il saute le chemin, et je le cueille de l'autre côté. Je corne la mort, les chiens arrivent, ainsi que mon père et nous admirons ce renard "peu banal" (bien qu'il s'en tue de temps en temps par ici).





Comme il s'agit d'un jeune je décide de refaire le carré au cas où ?
A peine les chiens re-rentrés que ça relance et j'ai bien l'impression que c'est mon jeune Filou qui lance.
Je reviens rapidement ou j'ai tiré le premier, et là encore j'arrive en même temps que le renard (celui ci est tout à fait normal cette fois-ci et visiblement c'est encore un jeune). Il saute le chemin et une fois arrivé de l'autre côté est accueilli par mon coup de fusil qui le fauche comme le premier. J'ouvre mon fusil et attends les chiens. Le renard est sur le côté et bouge un peu la tête (c'est la fin) , et 20 secondes après le tir contre toute attente, il se remet prestement ( sur trois pattes ) et re-rentre à la ronce. Les chiens arrivent sur le chemin (Filou en tête) et contre toute attente il n'arriverons jamais à reprendre la voie du renard qui est rentré seulement quelques mètres au dessus d'où il était sorti. J'ai eu beau insister pendant près d'1 heure rien à faire impossible de le reprendre ( incompréhensible ... )

La matinée se termine donc avec le bilan de trois renards lancés, malheureusement trois très courtes menées (3 x 5 minutes) et renard blanc ( ou presque ) de prélevé.
Super matinée pour nos chiens qui ont bien travaillé malgré ce dernier renard que l'on n'a pas réussi à relancer.

Finalement la semaine suivante en refaisant le carré, nous avons retrouvé le deuxième renard qui n'avait fait qu'une trentaine de mètres. En fait comme il est re-rentré et que les chiens arrivaient dans sa direction, il avait tourné quasiment à angle droit, du coup il avait recoupé sa voie de sortie et avait finalement succombé quelques dizaines de mètres plus loin.
Cette ruse (à priori bien involontaire) a suffi a mettre les chien définitivement en défaut. Et vu qu'il n'avait parcouru que très peu de distance, nous avons été incapable de le retrouver en faisant les devants.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Cr Olivier le Jeu 6 Oct - 9:30

bizarre la couleur de ce renard

Croisement entre le renard roux et le renard argenté? lol! ou albinisme?

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Cr Olivier le Jeu 6 Oct - 20:05

cela ressemble peut etre à une forme d'albinisme.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Cr du 2 et 9 Octobre le Lun 10 Oct - 8:57

La matinée du dimanche 2 Octobre, nous ne sommes que 2 comme d'habitude.
Premier carré qui est magnifique, mais rien ne sera lancé.
Nous continuons par un beau roncier d'1 hectare. Les chiens broussaillent beaucoup et lancent le renard qui est rapidement corné par mon père. Les chiens tournent dans le carré, et alors qu'ils sont en train d'arriver de mon côté, 2 coups claquent de l'autre côté. Mon père fait la grave erreur (comme je le lui reproche très souvent) d'appeler les chiens à la vue. Du coup ils sortent et ont beaucoup de mal à prendre la voie du renard qu'ils emmènerons très mal (et pour cause) dans la réserve.

Je reprends les chiens et décide de les remettre sur la voie du renard qu'ils menaient (persuadé que ce n'était pas le même).
Polka reprend immédiatement là où elle avait arrêté et c'est reparti. Le renard sort et sera arrêté par l'équipe qui est en train de se poster pour chasser le chevreuil. Un troisième renard a été également vu se dérobant entre nos deux attaques.

Nous changeons de secteur et chiens chasseront un renard se dérobant qui ira également se jeter sur les chasseurs de chevreuil.

dimanche 9 octobre : aujourd'hui nous sommes nombreux (3).

Nous chassons un chablis où les chiens mettront 30 minutes avant d'avoir connaissance d'un renard spécialiste des tas de branches. Polka est aux abois dessous, mais ça ne veut pas courir. Puis de grands silences, et ainsi de suite. Le renard est vu à l'opposé, mais les chiens sont toujours bloqués sous les branches. Du coup c'est une chasse très décousue car à chaque fois qu'il est relancé, il passe sous les tas de branches et laisse les chiens sur place.
Finalement le renard très courageux (voir un peu kamikaze) ressortira plein gaz à un mètre du même posté qui lui avait pourtant fait faire demi-tour 10 minutes plus tôt. Par cette belle manœuvre, il s'en tirera indemne cheers ( rendez-vous une autre fois).

Nous ne trouverons rien d'autre de la matinée à par une voie que les chiens prennent dans le pré, ils rentrent tout de suite en donnant comme si c'était lancé, traverse le roncier pleine gueule et ressortent de l'autre côté.
Nous referons bien évidement le coin mais l'animal n'a fait que passer.

Bilan de cette matinée : même s'il tombait une peu de crachin, la voie était hyper mauvaise, et les chiens avaient beaucoup de mal même sur le renard debout.

Voir le profil de l'utilisateur

5 CR du 16 Octobre le Lun 17 Oct - 8:38

Après être passé saluer les copains qui vont au chevreuil, nous partons comme d'habitude à 2.
Nous décidons de faire un petit vallon bien fourré (impossible à tenir à 2 mais bon ...) attenant à un bois farci de chevreuil.
Mon père monte en haut du vallon en limite du bois ( très peu de visibilité). Quant à moi je fais chasser les chiens qui broussaillent dans l'épais et semblent insister (ça sent bon). Finalement Polka sonne le lancé. Je retourne sur le chemin et me prépare au cas où. Au bout d'une dixaine de minutes le renard sort sur le chemin. Je le laisse finir de traverser et le tir sur le talus opposé. Il roule, revient sur le chemin et s'arrête semblant chercher d'où ça vient. Finalement il re-rentre dans la chasse. Dix minutes plus tard c'est au tour de mon père de le tirer. Résultat après récupération des chiens, rendez-vous est pris pour la revanche Basketball .
Changement de secteur et ce coup-ci petite enceinte. Et c'est Volvo qui annoncera le début de la poursuite. Notre goupil ne sera pas très joueur cette fois et prendra la poudre d'escampette plein pré sans être vu. Nous arrêterons les chiens 1 kilomètre plus loin.
Fin de la matinée. Bilan très positif à notre petite échelle, on s'est encore fait plaisir avec nos chiens bien que la voie ne semblait encore pas terrible.

Voir le profil de l'utilisateur

6 CR du 13 Novembre le Mer 16 Nov - 10:10

Voilà quelques temps que je n'ai pas eu le temps de faire de compte rendu Embarassed .

Le 30 Octobre la voie était mauvaise et nous n'avons pas réussi à lancer de renard, en revanche les chiens fauterons à 2 reprises sur des chevreuils Evil or Very Mad

Le 6 Novembre nous ferons une belle chasse dans du très sale. Nous ne sommes que 2 pour 1 hectare de ronce. Polka lance en bordure. L'animal tourne un peu et semble faire les tas de bois et de branches noyés dans les ronces. Les chiens relancent à plusieurs reprises, et finalement mon père mettra un terme à cette chasse qui aura duré 20 minutes en prélevant ce renard.
Nous remarquons par ailleurs de nombreuses crottes de fouine sur une grosse pierre au coin du carré, mais nous ne lancerons rien de plus.

Le 13 Novembre, toujours à 2, nous lancerons un premier renard qui sortira de suite de l'enceinte sans que nous ne l'ayons vu. Il y a du vent, et à la sortie du sale, les chiens sont un peu perdu. Les 2 vieux re-rentrent à la ronce pensant que l'animal a fait cul. Les 3 autres sentent en bordure d'une haie qui touche le carré. Et finalement reprennent franchement la menée en sautant sur la commune voisine. Nous mettrons 1 heure pour récupérer tout le monde. Changement de secteur, nous décidons de revenir faire le coin de la semaine précédente. Les chiens broussaillent bien et Volvo fini par lancer au bout de 45 minutes. S'en suit une menée pas très rapide qui reste relativement cantonnée dans un coin. Par moment les chiens semblent perdre l'espace d'1 minute, et ça relance. Au bout d'une 20aine de minutes, 2 coups claquent. Les chiens continuent encore une 10aine de minutes toujours dans le même coin et perdent définitivement.
En fait c'est une fouine qui est sortie dans les pieds de mon père, et qui a été saluée au passage avant de revenir d'où elle venait. Elle a du finir par se percher dans de petit arbres au milieu.
Et pour finir les chiens fauterons sur un chevreuil en rentrant à la voiture, mais ils seront immédiatement arrêté.

Voir le profil de l'utilisateur

7 CR du 27 Novembre le Lun 28 Nov - 16:02

Depuis le début de la saison tous les lancés ont été fait par nos deux vieux qui sont visiblement au top pour aller dénicher maître goupil ou tout autre "sauvagine" au cœur des remises les plus difficiles soient-elles. Du coup je mes suis rendu compte que les 3 autres (2B et 1F) ont tendance a se reposer un peu sur nos 2 stars du lancés (ce qui a toujours tendance à m'inquiéter pour l'avenir sachant que l'une d'elle a déjà 12 ans).
Fort de ce constat, ce matin on va faire une petite remise nichée en pleine forêt. Elle est très appréciée des renards et des martres. Nous ne sommes que 2. Je ne sort que Brisca et Filou de la remorque afin d'essayer de forcer le destin. Malheureusement ils semblent un peu déstabilisés (les autres chiens aboient dans la remorque à quelques centaines de mètres). Et malgré tous mes efforts impossible de les faire chasser correctement. Je peste ! Je fulmine ! J'enrage ! Mais rien à faire. Je refait le carré en ajoutant Volvo, mais visiblement il n'y a pas d'habitant aujourd'hui.
Changement de secteur, les chiens quêtent tous les 5 le long d'une sapinière cassée d'un hectare noyée sous les ronces. Il rentrent tous franchement dans la même coulée sans donner de la voie, mais j'entends qu'ils forcent dans les ronces et progressent très rapidement dans le serré. Et 1 minute plus tard, je n'en crois pas mes oreilles (Saint Hubert a dû m'entendre lors de l'épisode précédent et a eu pitié) c'est Brisca qui donne le lancé (cheers) tout le monde embraye aussitôt (sauf polka qui a loupé le train). S'en suit une belle menée bien sonore de 15 minutes. Et finalement mon père stopera le renard à l'autre bout de la pièce.
Bilan : Brisca qui par ailleurs est très souvent dans les bons coups a enfin réussi a tirer son épingle du jeu face à nos deux spécialistes pourvue que ça se confirme par la suite. En revanche on ne peut que constater que nos renards ne sont pas très joueurs car en règle générale a notre grand regret, ils quittent très rapidement l'enceinte (par rapport à l'année dernière où nous avions fait plusieurs menée d'1 heure).

Voir le profil de l'utilisateur

8 CR du 24 Décembre et du 8 Janvier le Lun 9 Jan - 22:17

Comme d'habitude, nous chassons à 2 avec 5GBGV.

CR du 24 décembre

Nous attaquons par un chablis envahi par les ronces d'un hectare.
Les chiens rentrent au serré et la minute qui suit Polka donne le lancé immédiatement suivi de l'ensemble des chiens.
La menée est bien criante, et au bout de 10 minutes, je vois le renard qui a débuché sur la colline. Je sonne la vue, le renard bifurque du côté de la grande route Mad je suis obligé d’arrêter les chiens.
Changement de secteur, c'est une petite vallée assez fourrée.
Mon père va se poster tout en haut tandis que je fais chasser les chiens en montant.
Arrivé à son niveau je remonte sur ma droite en longeant une partie assez sale.
Les chiens trouvent une voie, ils forcent pour rentrer au plus serré tous à la queue-leu-leu je crie à mon père de redescendre car ça va lancer. Malheureusement il a mal compris et reste en haut Rolling Eyes. Et c'est un lancé collégial. Je contourne en passant par le haut de la vallée voyant que mon père ne bouge pas, et j'arrive au chemin avant les chiens qui chassent au plus bourru. Malheureusement le renard a déjà sauté le chemin. Il sera chassé encore 10 minutes et sera finalement perdu (ou terré).


CR du 8 Janvier

Nous décidons de refaire les 2 secteurs du 24 décembre.
Premier secteur, les chiens rentrent à la ronce et Volvo donne de la voix. L'ensemble des chiens se regroupe, et c'est un beau lancé. Au bout d'une 20aine de minutes les chiens tombent en défaut. Je ne bouge pas et pendant 15 minutes les chiens tentent de retrouver l'animal. Seule Polka donne de temps en temps quelques coup de voix. Finalement je décide d'aller appuyer un peu les chiens. Ce que je fais en contournant le chablis qui est impénétrable.
Les chiens s'échauffent, et c'est à nouveau un lancé très criant. Je retourne à ma place et profite de la musique (ça pousse fort !). Les chiens font plusieurs tours, et j'entends le renard passer 10 mètres devant moi. Les chiens approchent et j'imagine que le renard a fait une nouvelle boucle. Et les chiens marque un défaut. Certains sortent même emportés par leur élan, ils re-rentrent en entendant Polka qui essaye de démêler la voie. Et c'est à nouveau un super lancé car le renard s'était tapé juste devant moi en pointe du chablis. Ce coup-ci il n'a plus le temps de ruser et la menée descend sur mon père.
Le renard débuche, et se fait tirer. Il tourne en rond dans le pré et ressaute à la ronce.
Les chiens arrivent et j'entends mon jeune filou faire le ferme avec sa plus grosse voie. Les autres chiens arrivent en renfort et c'est l'hallali qui marque la fin de notre plus belle chasse de la saison (pour l'instant Very Happy ). Elle aura durée plus d'heure.

Nous attaquons le deuxième secteur.
Changement de stratégie Idea , mon père se postera en bas sur le chemin tandis que j'attaquerais du haut de la vallée.
Les chiens rentrent au serré et explorent méthodiquement les ronciers inextricables en descendant petit à petit la vallée.
Nous avons parcouru la moitié quand un coup de feu claque sur le chemin (suivi de quelques noms d'oiseaux) cheers . C'est sûr notre animal s'en est sorti sans dommage. Je suis les chiens qui mènent encore tous bien groupés jusqu'aux anciennes poubelles où notre animal trouvera refuge au milieu des gazinières, casseroles au autres ustensiles rouillés. Il a encore gagné cheers

La matinée et finie : fin de chasse pour le week end. Nous sommes ravi.





Voir le profil de l'utilisateur

9 CR du 15 Janvier le Mar 17 Jan - 14:03

Aujourd'hui nous sommes 3.
Mon père part se poster, tandis que je poste G.
A peine l'ai-je quitté que les chiens trouvent un voie sur la gelée et rentrent à la ronce. Polka pleure d'excitation, et c'est le lancé. Et au bout de 5 minutes de menée notre goupil tente sa change en sortant sur mon père. Bonne pioche, deux cartouches plus tard, il s'en tire sans une seule égratignure. Je suis les chiens et les récupère au bord de la réserve. Le renard a dut se terrer. On revient dans le morceau du départ, et les chiens quettent à la ronce. Polka donne quelques coups de voix, ça rapproche un peu, Volvo vient en renfort, ça s'échauffe, et tous les chiens donnent à présent. Malheureusement à la sortie, nous ne pouvons que constater que ce second renard s'est dérobé pendant que nous récupérions les chiens. Lui aussi saute dans la réserve.

Changement de secteur, à peine arrivé les chiens rapprochent dans la gelée.
2 Minutes plus tard au moment ou ça lance, j'entends mon père sonner le chevreuil.
Celui ci sort à côté de moi avec trois chiens qui donnent à vue 30 mètres derrière.
Malgré les "Arrêtes !" la passion est trop forte. Tant pis, le collier stop Brisca et Polka qui ont très bien compris leur faute. Elles reviennent tandis que Filou file car non équipé. Les autres chiens lancent un nouveau chevreuil, mais seront arrêtés tout de suite. Nous partons récupérer Filou qui est arrivé 2 kilomètres plus loin.

Changement de secteur, nous attaquons un chablis en plein massif forestier.
Je poste G tandis que mon père part à l'autre bout, et je fait chasser les chiens.
Tout le monde broussaille, et finalement c'est Volvo qui donne le coup d'envoi. Tout le monde rallie et à peine lancé, notre renard saute le chemin salué par les 2 coups de G qui lui donne seulement un peu plus de gaz. Les chiens arrivent au chemin, et je décide de les laisser poursuivre pour les récompenser de leur travail du fait qu'il n'y ai pas de route dangereuse dans cette direction.
Malheureusement dans la butte en face, je me fait larguer, et une fois en haut, je n'entends plus que Polka qui apparemment a fait le change sur un chevreuil. Je la récupère, et file en direction d'où j'ai entendu les chiens pour la dernière fois.
Il est 11h30 et plus aucune trace des chiens. Nous battons la campagne environnante sans succès jusqu'à 16h30 ou nous récupérons Volvo, puis 18h00 Filou à 2 kilomètres du lâcher. A 19h30 (nuit noire, il nous manque toujours 2 chiens) impossible de les retrouver. Mon père rentre chez lui (il reviendra le lendemain matin au jour). Je rentre également manger, et à 21h00 je reviens sur les lieux pour écouter. Par chance vers 22h00 je localise Brisca à ses aboiements et parviens à la récupérer. Il ne manque plus que Bandit. A minuit je décroche avec peine, mais je suis mort(C'est la première fois que nous laissons un chien dehors la nuit).
Finalement le lendemain à 9h00 coup de fil, mon père a récupérer Bandit, il est frigorifié, a les poils givrés, mais il va bien. OUFFFF!
A priori notre renard a basculé sur le versant opposé et a sauter la rivière pour se terrer dans de grandes garennes en face.
Les chiens arrivé au terré ont eu du mal à retraiter à cause de la rivière et se sont dispersés.

Tout est bien qui fini bien. Bilan 2 renards levés et loupés, un autre dérobé que les chiens mèneront en forlongé jusqu'à la réserve.

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Cr Olivier le Mar 17 Jan - 21:22

on aime pas les laissé dehors nos toutous !! bon tout va bien, il est de retour.

Voir le profil de l'utilisateur

11 CR du 25 Janvier le Mer 1 Fév - 10:34

Nous sommes 2, la pluie mélangée à de la neige de la fin de nuit a cessé.
Nous attaquons le secteur ou 2 renards se sont amusés avec nous il y a 15 jours.
D'entrée les chiens ont une voie dans le pré. Ils rentrent au fourré et quêtent 5 minutes avant que Volvo ne lance.
Les chiens rameutent, et très rapidement sortent dans un pré humide avec des joncs. Mon père les rappelle car il n'a rien vu sortir. Je fais le tour et remet les chiens à la sortie. Il relancent quasiment de suite. Je refais le tour pour me placer sans grande conviction (j'aurai sûrement pas le temps d'arriver de l'autre côté avant le renard car ça mène fort).
Finalement mon père apercevra le renard avec très peu d'avance sur les chiens qui giclera à une centaine de mètre de lui.
Il a encore gagné, et amènera les chiens dans la réserve comme les fois précédentes.
Je ne sais pas s'ils étaient 2 dont un dérobé avant notre arrivée ??? J'en doute un peu car les chiens ne seraient certainement pas revenus si facilement lorsqu'ils ont traversé le pré.

Changement de secteur, nous ferons sans succès le coin ou j'ai tué mon renard blanc ainsi qu'un roux en début de saison, mais encore une fois dans ce coin, buisson creux. C'est pourtant un coin très favorable d'habitude, mais cette année depuis les 2 prélevés le même jour, aucun renard n'est revenu colonisé le secteur. Étrange ...

Finalement nous récupèrerons 2 chiens appartenant aux copains qui sont au chevreuil. Et comme nous les leur ramenons, ils nous proposent de faire un chablis ou un renard a été aperçu 1 heure auparavant. Entre temps la pluie et la neige pourrie recommence à tomber.

Les chiens quête de leur mieux, Polka donnant même quelques coups de voix, mais malgré mon insistance, après plus d'une heure, nous serons incapable de le lancer. S'est-il dérobé, est-il tapé dans un tas de branche, couché sur un arbre sous les ronces ???

Voilà la fin de matinée, un peu déçu par ce RDV loupé avec ce renard que nous n'avons pas réussi à lancer ... Mais ce n'est que partie remise.

Voir le profil de l'utilisateur

12 CR du 25 Novembre le Mer 28 Nov - 15:48

Comme le fait remarquer sylvain dans un autre post, il n'y a pas beaucoup de CR depuis le début de la saison.

Moi-même je n'ai posté que celui de l'ouverture ... et pour cause, je n'avais pas grand chose à raconter.
Les sorties se suivaient et se ressemblaient. Aucune réussite, des petites chasses pas terrible qui se finissaient dans la réserve ou près d'une grande route, et de nombreuse fautes sur chevreuil.

Donc Dimanche 25 nous sommes toujours 2 avec nos 5 GBGV.
Premier carré ça commence bien un chevreuil est lancé d'entrée dans un chablis Evil or Very Mad . Les chiens sont coupés immédiatement et remis en quête. (Mais je ne sais pas si c'est le chevreuil qui les a perturbés, mais il ne chassent pas bien. A tel point que j'apprendrai plus tard qu'un chat avait été vu rentrant dans le chablis et que les chiens sont littéralement passés sur la voie sans en reconnaître.

Bref, on attaque un nouveau carré relativement clair, mais un renard visiblement malin Basketball a été levé à plusieurs reprises par les copains en s'en sortant à chaque fois. Nous établissons notre stratégie, mon père doit se poster en coin d'un petit taillis tandis que je ferai le bois. Ce coup ci les chiens s'appliquent dans leur quête et lance maître goupil au bout de 5 minutes. La menée et vive et prend la direction du poste (judicieusement calculé) et j'attends la fusillade ... Mais finalement la menée semble revenir, je presse le pas pour finalement voir notre goupil sortir en plaine. Ce n'est pas possible il est sorti à 20 mètres de l'endroit choisi ??? Et bien si ! C'est grâce à un joli "contre pied" qu'il s'est joué de mon père. En fait il a dépassé le poste en allant plus loin vers la bordure et a fait demi-tour pendant que mon père se rapprochait de la menée pour revenir sortir exactement à son poste. Jolie ruse, il a encore gagné pour cette fois cheers .

Un peu plus loin nous attaquons une enceinte très fourrée. Les chiens broussaillent, et c'est finalement Brisca qui lance. Là encore la menée est vive, et je stopperai ce renard qui nous avait jusque là mystifié à chaque fois. Les chiens sont enfin récompensé pour leur boulot ... ça commençait à faire longtemps ...

Nous reprenons la quête, et dans un petit taillis les chiens partirons à 2 reprises sur des chevreuils mais seront stoppés très rapidement à chaque fois.

Nous décidons de faire un coin infaisable à 2 (très grand bourru accolé sur 2 côté à des centaines d'hectares de bois: donc aucune visibilité) mon père très septique sur le choix de ce secteur par se poster et je fais chasser les chiens. Polka semble sentir à l'entrée d'une toute petite coulée, mais fera finalement demi-tour. Volvo lui forcera cette même coulée pour aller lancer à une 20aine de mètres plus loin(Polka est pourtant une chienne qui a du métier... je ne sais pas ce qu'il s'est passé).
Évidemment ce renard saute au bois sans être vu. Mon père veut récupérer les chiens mais je lui dit de laisser chasser car c'est bon c'est sûr. Mais dans le bois les feuilles sont tombées et ça chasse pas très fort. Je décide de suivre en plein bois. Je m'arrête de temps en temps pour savoir où sont les chiens car la menée n'est pas continue. A un instant il me semble entendre marcher et je m'arrête à nouveau pour écouter les chiens qui essayent de démêler les défauts. Et j'aurai le bol monstre de prélever ce renard qui était en train de revenir au lieu d'attaque. Les chiens aurons bien travaillé cette voie difficile et seront donc récompensés une 2ème fois pour cette journée. Du coup il est midi, nous arrêtons, ça suffit pour aujourd'hui.

Voir le profil de l'utilisateur

13 cr le Mer 28 Nov - 19:17

Merci Olivier, pour ce compte rendu.On persiste chacun sur cette chasse au renard qui est pourtant difficile.

Voir le profil de l'utilisateur

14 Ouverture 2014 le Lun 15 Sep - 9:26

Ce fut une belle ouverture malgrè le temps très difficile pour les chiens.
Très chaud, très sec ... Mais bon nous étions tout de même content de ressortir nos toutous.
Malheureusement, ce sera sans ma vieille Polka qui m'a quitté à 14 ans durant l'été ...
Nous sommes 2 comme d'habitude et nous décidons d'attaquer par un grand maïs. La voie est très difficile, rien dans le maïs, et arrivé dans un petit bois en bout de maïs les chiens donnent de la voix et montent dans un autre maïs en donnant, mais au bout de 15 minutes, les chiens reviennent ; Ils ont perdu, pourtant mon père de sont poste a aperçu l'animal, et pour lui c'était bien un renard ... Dur dur ...
Nous poussons dans une coupe un peux plus bas, un brocard sautera, Volvo sortira sur la voie mais sans trop de conviction.
Les chiens lèverons ensuite 4 chevreuils Evil or Very Mad mais mon père les arrêtera très facilement.
Ils est 10h30 ils fait très chaud et très sec et nous arrivons dans un petit bois très fourré de 2 ou 3 hectares.
Les chiens quêterons une 20aine de minutes, Volvo et Filou finissent par me rejoindre, et alors que je longe ils mettent le nez dans un petit goulet, sautent dans les ronces, et c'est parti, deux minutes plus tard les 4 chiens sont ensemble et chasse l'animal qui ruse dans la partie la plus sale (ça c'est plutôt bon signe). Du coup je monte me placer à 300 mètres de là et écoute chasser les chiens qui semblent avoir des difficultés à maintenir. Il y a quelques défauts, mais qui ne durent jamais très longtemps.
Je suis là à profiter des récris quand j'entends du bruit dans les feuilles. Un coup d'oeil dans la trouée repérée auparavant ... c'est bien lui qui arrive ... le douze a parlé tandis que les griffons sont toujours à l'autre bout. Y en aurait il un 2ème ??? Je n'entends plus rien, je reviens en arrière pour encourager les chiens, mais alors que je suis quasiment revenu au départ, j'entends à nouveaux les 4 compères qui sont quasiement arrivé au poste où j'étais. Je reviens donc et profite de l'arrivée des 4 chiens pour la récompense.
Cette chasse n'aura pas duré des heures, mais compte tenu du temps je suis satistfait du travail de mes compagnons.
Il fait très chaud, nous décidons d'en rester là pour aujourd'hui.

Et vous comment s'est passée cette ouverture ?



Dernière édition par oyoyo le Mer 17 Sep - 7:52, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: Cr Olivier le Mar 16 Sep - 18:52

Belle ouverture quand même Olivier, fait pas la fine bouche... Very Happy
Pour nous dur dur aussi, après un été pluvieux comme jamais, depuis 3 semaines pas une goutte.
On y repart demain, mais je m'attends pas à des miracles.

Voir le profil de l'utilisateur http://griffonbleu-gouteagude.skyrock.com/

16 Cr du 28 Septembre le Jeu 2 Oct - 8:50

Toujours la même équipe (1 posté et moi au chien).
Il fait encore chaud, mais cette semaine, beaucoup de parcelles de maïs ont été ensilés.
Nous attaquons par un petit carré de maïs accolé à une bande très sale. Très rapidement Brisca démarre les ostilités.
Je suis un peu surpris que l'animal tourne à plusieurs reprises dans le maïs avant de prendre la ronce. Les chiens chassent depuis 15 minutes et montent enfin dans le sale en direction de l'unique postier; Mais pas de détonation Question Je vais aux nouvelles et la j'ai l'explication:cat:. Mon père a également vu 3 chevreuil se dérober mais les chiens n'étaient pas dessus.
Je rappelle les chiens traverse le chemin et rattaque dans la 2eme partie très broussailleuse. Les chiens quêtent et Volvo lance finalement soutenu par Brisca et les autres. ça tourne au plus bourru, les chiens ont du mal mais Brisca ne lache rien et saute le chemin au bout de 15 minutes. J'essaye de suivre, mais arrivé au chemin, je perds de longues minutes à discuter avec un chasseur qui passait en voiture. Du coup quand il part, j'ai perdu les chiens. Il reviendront finalement 20 minutes plus tard.
On rattaque. Nouveau lancé. Mon père ne verra pas passer l'animal qui lui saute pourtant à moins de 40 mètres. Il se fait battre quelques minutes et quand j'arrive les chiens soufflent dans les terriers. En fin de matinée, nous ferons 2 dernières remises où les chiens lèverons 2 puis 1 chevreuils, mais ils s'arrêterons assez facilement à la voix.
Il fait déjà chaud, les chiens ont bien travaillé et commencent à fatiguer. On décide d'arrête.
Super matinée.

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Cr Olivier le Jeu 2 Oct - 19:31

Merci du partage!

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: Cr Olivier le Ven 3 Oct - 4:10

CEDRIC 35 a écrit:Merci du partage!

+1

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: Cr Olivier le Ven 3 Oct - 9:44

J'ai l'impression que cette petite Brisca est pas mal du tout Very Happy Very Happy
Merci pour le CR.
Pierre.

Voir le profil de l'utilisateur http://griffonbleu-gouteagude.skyrock.com/

20 Re: Cr Olivier le Ven 3 Oct - 12:04

Et bien oui cette année elle me fait plaisir, cependant les années précédentes, bien qu'elle chassait super bien sur le debout, elle ne levait que très rarement car les 2 spécialistes en la matière (Volvo et Polka sa mère) ne lui en laissait pas le temps.
Du coup il aura fallu attendre ses 8 ans pour qu'elle tire son épeingle du jeu (je trouve ça super long).

Voir le profil de l'utilisateur

21 Cr du 9 novembre le Sam 8 Nov - 18:41

Petite sortie ce matin,
Il a enfin plu et la voie était meilleur.
Nous commençons par un secteur truffé de chevreuil. Les chiens couinnent derrière moi dans la terre, les chevreuils sont passé partout, mais je les canalise jusqu'a la partie la plus sale. Les chiens quêtent en bordure des ronces, les jeunes s'enfoncent a la queue leu-leu dans le bourru et lancent. J'ai a peine le temps de m'approcher de quelques mètres que j'aperçois quelque chose se défiler dans les ronces. Lièvre ? Je le perd de vue, il réapparait, non, c'est bien le goupile. Je le tire, mais a 35 mètres dans les barres, c'est loupé Rolling Eyes . tous les chiens sont dessus, il fait une boucle et reviens vers moi. Ce coup ci s'il sort dans le pré ce ne sera pas pareil. Les chiens arrivent  au coin bois et s'arrêtent net. Il est au trou. Il a gagné. Nous ferons un autre secteur, mais rien ne sera levé.
Fin de la chasse pour aujourd'hui.



Dernière édition par oyoyo le Mar 11 Nov - 0:12, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

22 Re: Cr Olivier le Dim 9 Nov - 22:11

Merci pour le partage. Un bravo aux chiens et un albino au tireur lol! lol! .

Voir le profil de l'utilisateur http://griffonbleu-gouteagude.skyrock.com/

23 Re: Cr Olivier le Mar 14 Avr - 16:46

Vraiment très bien raconté

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum