Forum de discussion des passionnés de chasse du renard aux chiens courants.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

CR des Echos Occitans 2012-2013

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 CR des Echos Occitans 2012-2013 le Mer 26 Déc - 7:06

Bonjour, bon allez je finis par me lancer moi aussi dans mes Comptes rendus de chasse aux renards... Very Happy

Dimanche 23 décembre
Temps nuageux avec quelques rayons de soleil
3 suiveurs sans fusils: Marie, Alex et moi.
5 chiens : Topaze, Ulla, Bélisse, Coxie, Fakir.

1ere attaque les butes de Cabaniers commune de Piégut-Pluviers (24) 09h15 (une bonne migraine me retient au lit, m’empêchant d’y aller plus tôt…) :
Je décide d’attaquer ce matin le bas des buttes de Cabaniers, ce sont des fonds plus ou moins humides, avec quelques petits tas de ronces et des maisons pas très loin.
Bélisse auras connaissance d’une voie et donnera un peu, sans pouvoir l’exploiter. Après une heure et quart de marche sans rien à mettre sous la dent des chiens, ont décident de changer de coin.
2éme attaque Lauterie commune de Piégut-Pluviers (24) 10h30 :
Lauterie est un petit village perdu dans les bois avec plusieurs habitations. Entourer de parc divers (animaux, étangs etc…) avec pleins de petits fourrés idéal pour les renards.
Nous foulerons les trois quart du parcours sans succès véritable, mise à part quelques bouts de voies… Il est 11h15 et pour finir le parcours, nous finissons par faire une sapinière avec quelques trouées plein de ronces et aussi une partie renversée, vestige de la tempête de 99.
Bélisse commence à prendre connaissance d’une voie je fais rallier Topaze qui était avec moi. Les deux chiennes donnent ce qui fait rameuter les 3 autres et puis sans suis le lancer. La menée file vers Puygaut les chiens criant beaucoup, Alex qui était avec moi revient vers la voiture récupérant Marie au passage. Il est préférable de suivre en voiture car il y a une route à forte circulation au-dessus Puygaut. Je colle les chiens qui filent. Le renard prend bien la direction de la route puis en fait, reste au bois, oblique vers le nord et file vers les Trous des rochers (immense gruyère dans des blocs de granits). J’écoute depuis le haut de la butte de Puygaut et apparemment Goupil ne veut pas se terrer puisqu’il part en direction de chez Jambon. Je continu à suivre malgré que cette fois ci les chiens m’ont largués… Je retrouve Marie et Alex en bas de Puygaut, on écoute et il me semble que la menée va vers les buttes de Lauterie, tout le monde y vas, eux en voiture et moi à pieds. Arrivé en contre bas du village de Lauterie, j’entends la menée qui revient vers moi et qui prend la direction de l’endroit d’attaque. Je vois les 5 chiens Bélisse en tête. Je passe un coup de fil à Alex pour lui dire de faire attention que ça ne remonte pas à la route. Bingo, après être passé pile poil sur l’endroit du lancer, il file vers la route qu’il avait évité le premier coup. Je suis dans les choux… et Alex et Marie ne connaissant pas trop le coin arrivent trop tard à la route pour couper tous les chiens, ils couperont toutefois Bélisse, Ulla et Topaze. Coxie et Fakir ont coupés et ils vont vers les bois Montaux. Marie reste à la route, Alex me récupère et on va au-devant vers la carrière de Bourdareau, où nous couperont les 2 chiens.
Il est 12h15, les chiens ont fait une belle menée Very Happy , on arrête pour aujourd’hui. Renard ne sera jamais vue.



Dernière édition par samuel 24 le Mer 26 Déc - 8:00, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Mer 26 Déc - 8:00


Mardi 25 décembre 2012
Temps nuageux avec de la pluie éparse.
3 suiveurs avec fusils: Séb, Jacques et moi.
6 chiens pour moi : Topaze, Ulla, Bélisse, Coxie, Cyrano et Fakir.
10 bassets fauves de Bretagne à Sébastien chassant renards et sangliers.

« les piquets de Gondois » commune de Pensol (87) il est 11h00 (avant c’était l’ouverture des cadeaux du père Noël Wink …) :
Vu l’heure, et le repas de noël qui nous attends… ont décident d’attaquer cette fin de matinée, un petit chablis de la tempête de 99. Jacques est parti se poster aux trous, en bas de Masrenbert. On lâche les chiens qui se vident et on rentre dans une pâture, Bélisse puis Topaze ont connaissance d’une voie qu’elles rapprochent. Les deux chiennes, bordent le chablis puis rentrent dedans ou tous les chiens suivent. Quelques chiens se mettent eux aussi à donner, puis c’est un lancer tonitruant qui sans suit. Je descends me poster en bas du chablis et Séb reste en haut en bordure de la pâture. Le renard tourne dedans, surement pour essayer de gagner un peu de temps avant de sortir… Après trois tours, je vois Goupil sortant du chablis comme une balle, je l’épaule appuis sur la gâchette et merde… Embarassed le fusil est en sécurité. Avec mes gants je m’embête pour l’enlever, reépaule et tir… Loupé !!! Allez c’est partit, je commence à suivre, les chiens sortent du chablis, la menée est très étirés, la ruse de Goupil a marché. J’appelle les chiens retardataires pour rallier tout ce petit monde. Un défaut permettra à presque tous les chiens de se remettre en lot, ça ronfle Very Happy !!! La menée file vers Jacques qui a était prévenu par mon coup de fusil… Mince j’arrive à son poste et le malheureux était arrivé trop tard. Les chiens arrivent sur les trous. Je commence à rappeler tout le monde et ils manquent trois chiens qui apparemment ce sont terrés. Bélisse qui était sur le haut des trous se remet à donner et tout le monde rameute et c’est repartis, même les chiens qui étaient aux trous sont apparemment sortis. Je ne sais pas vraiment ce qui s’est produit, « terré-giclé » ou un autre renard… Question Bref, les chiens traversent différentes pâtures et petits bois. On suit à pied avec Séb et Jacques suit en voiture. Goupil empruntera fossés, route, bord d’étang, grillage mais à chaque fois les chiens trouve le défilé. Puis il ira vers Savaloux et se fera perdre en rentrant dans des souches…
On reprend les chiens et on remonte vers l’attaque faire un deuxième chablis. Arrivés sur place Topaze entre et commence à rapprocher dans le fourré. Bélisse la rejoint puis c’est le lancer. Séb voit un renard giclé, mais ce n’est pas celui que les chiens ont attaqué. Cyrano, suivra seul ce renard. Le reste des chiens avec en tête les bassets fauve de Séb tournent dans le chablis épais sans pouvoir faire sortir Goupil. Séb fini par l’apercevoir en bordure du fourré, il tire mais le renard rerentre. Surement blessés les chiens finiront pas l’attraper à l’intérieur du Fort. Il est 13h20, on arrête. Belle matinée, avec en plus un territoire riche en renard. Bravo aux chiens Very Happy . Place maintenant au foie gras et magret fourré au foie gras !! Cool

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Mer 26 Déc - 12:19

Merci du Cr Wink

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Mer 26 Déc - 13:29

Joli CR.
T'es visiblement meilleure fourchette que gachette lol! lol!

Voir le profil de l'utilisateur http://griffonbleu-gouteagude.skyrock.com/

5 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Mer 26 Déc - 21:40

Joli CR.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Jeu 27 Déc - 20:13

Jeudi 27 décembre 2012
Temps pluvieux avec du vent (en gros ça mouille !!).
4 suiveurs : Marie, Alex, Florian (l’invitant) et moi.
12 postés.
6 chiens : Topaze, Ulla, Bélisse, Coxie, Cyrano et Fakir.

2 attaques, commune de Quinsac et de Saint-Front La Rivière (24) il est 09h30 (avant c’était casse-croute, avec l’espoir que le mauvais temps laisse place au soleil…) :
On attaque tout d’abord des buissons noirs au-dessus de carrières de calcaire. Nous foulerons le coin avec les chiens pendant presque 2heures, il y aura eu seulement un bout de voie ou Topaze, Bélisse et Cyrano nous amèneront directement au trou de Smir… Ça nous redonne espoir et pour les chiens aussi… La pluie par contre elle, s’intensifie !
On change de coin et cette fois les chiens seront lâchés dans une jeune plantation de pins, où la végétation basse, formée de bruyère et d’ajonc y est dense. Je rentre, fait 100 mètres et Cyrano proche de moi se met à donner. Je me méfie, car ce coin est truffé de grands cervidés, Cyrano ne touche plus au chevreuil, mais jusqu'à l’année dernière il lui arrivait de fauter encore sur les cerfs. J’attends que les chiens rallient tout seul et j’écoute qui va se mettre à donner. Topaze, Coxie puis Ulla le rejoigne et se mettent elles aussi à donner. Cette fois si je suis sûr, c’est notre animal, je fait donc rallier par la voix le reste des chiens. Toutefois, j’ai quand même un léger doute quand je vois arriver sur moi 3 cervidés… J’attends de nouveau, observe, et me rend compte que l’ensemble des chiens partent à l’opposé des grands cervidés. Je sors dans le chemin et file vers la route. La menée vient au bord de la route et hop c’est reparti en haut, en direction du lancer. J’écoute la menée en remontant tout doucement, les chiens malgré le défaut à la route, sont bien groupés et ils ont apparemment décidés de ne pas laisser de temps à leur animal de chasse. Soudain, 3 coups de feux retentissent, j’écoute, 2 coups de trompes et le taïaut à la fin, signal pour annoncer la mort de l’animal. J’ai le sourire et espère une chose c’est que l’animal mort, soit l’animal de chasse, car ce serait le premier renard de la saison que les chiens verraient de mort !! J’arrive sur place et entend les chiens mordre dans la bête, ouf je suis heureux les chiens aussi Very Happy .
Je fini la plantation et par la même occasion je fini de me mouiller jusqu'au caleçon… Embarassed j’en peux plus, je suis trempe, il est 13h15 ont décident d’arrêter. On se dirige tous à la cabane pour se changer et de nouveau se mettre à table, convivialité oblige Wink . Bilan, je suis content, même si c’est une sale journée passée sous la pluie… Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Ven 28 Déc - 7:16

Au milieu des chevreuils c'est pas evident, mais avec des cerfs en plus. Félicitation pour le travail des chiens.
C'est lesquels les Gfbg de ta meute ?

Voir le profil de l'utilisateur http://griffonbleu-gouteagude.skyrock.com/

8 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Ven 28 Déc - 15:46

pit65 a écrit:Au milieu des chevreuils c'est pas evident, mais avec des cerfs en plus. Félicitation pour le travail des chiens.
C'est lesquels les Gfbg de ta meute ?

oui c'est sur, les territoires ou je chasse régulièrement, ont de bonnes densités de chevreuils et en plus par endroit il y a beaucoup de grands cervidés... La créance ce n'est pas facile, mais c'est aussi un grand plaisir quant on obtient un peu de résultat.

Dans le lot découplé hier, seul Cyrano est un pur Gfbg, il y a aussi Fanfare, mais en ce moment elle se remet d'un pet occasionné lors d'une battue aux sangliers. Les Gfbg ont diminués au chenil...pas pour longtemps!! Wink

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Lun 31 Déc - 7:37

Dimanche 30 décembre 2012

Temps nuageux, quelques gouttes et parfois rayons de soleil.
3 suiveurs dont un porteur de fusil : Marie, Alex (fusil) et moi.
6 chiens : Topaze, Ulla, Bélisse, Coxie, Fakir et Fifi (chienne de race petit Gascon Saintongeois qu’un collègue m’a donné pour essayer la démarrer car il n’y arrive pas…).

Commune de Piégut-Pluviers (24) il est 08h45:
On décide d’attaquer aujourd’hui entre Luclas et la Lègue, biotope constitué de vieux prés laissés à l’abandon et de petit bois, avec en bordure quelques épines noires.
Au bout d’un quart d’heure de quête, Bélisse à connaissance d’une voie dans une épaisse bordure de ronces. N’aboutissant pas, je décide de rejoindre les ronces de l’autre côté du prés. Là de nouveau, Bélisse à connaissance d’une voie et rentre dans les ronces ou Topaze et Fakir donnent aussi. Tous les chiens rallient (sauf Fifi) et c’est le lancer. Le renard sort du côté d’Alex qui tire et loupe Mr Goupil… Embarassed il rerentre aussi sec pour ressortir avec moi et cette fois coupe le vieux près en plein découvert. Les chiens avancent difficilement dans les épaisses ronces, mais ils ne se font pas avoir par le défaut au coup de fusil. Ils sortent eux aussi et filent sur la voie chaude de Mr Goupil. A partir de là, l’animal de chasse ne feras pas de défaut et par contre va filer très loin. Je suis à pied avec Marie chacun de son côté. Alex et repartis à la voiture. Je me fais vite larguer, le renard n’ayant pas fait de défaut les chiens filent comme des TGV !! Ulla d’ailleurs elle aussi n’arrive pas à coller au peloton. Ça y est, on a tous perdu la chasse, de plus j’entends une menée au loin qui m’induit en erreur, et qui nous fait perdre du temps. Alex me récupère aux anciennes poubelles et ont décident d’aller écouter dans les grandes plantations des Maisonnettes. Pour cela on emprunte un chemin et on manque deux fois d’y laisser la voiture affraid , puis au moment de repartir la deuxième fois Alex entend les chiens qui arrivent droit vers nous. Qu’elle chance. On coupe les chiens en 2 fois et également Ulla à la traine un peu plus loin. Il est 10h15, les chiens on fait une belle menée d’environ une heure Very Happy . On arrête pour aujourd’hui la chasse de Mr Goupil, car on nous appelle pour aller ailleurs et pour chasser un autre gibier… Wink

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Lun 31 Déc - 16:22

ça vole en ce moment, la voie est là et les renards coureurs aussi cheers le top!!!


_________________
Le renard aux chiens courants et pas autrement.
Voir le profil de l'utilisateur http://lern.forumgratuit.org

Mardi 01 janvier 2013
Temps nuageux avec de la pluie éparse.

2 suiveurs avec fusils: Pierre et David.
5 suiveurs sans fusils : Sébastien, Marie, Alex, X et moi.

7 chiens pour moi : Topaze, Ulla, Bélisse, Coxie, Cyrano, Fakir et Corsaire qui est un fauve de Bretagne et que je sors peu en ce moment. Ce chien est devenu « menteur » et c’est arrivé plusieurs fois en faisant cela, qu’il ait fait perdre les chiens. Je ne comprends pas pourquoi il s’est mis à faire ça. Question
10 bassets fauves de Bretagne à Sébastien chassant renards et sangliers.

Le matin, « Masbenat » commune de Pensol (87) il est 09h30 (le réveil est un peu dur pour certains…) :

Nous attaquons ce matin une assez grande pinière renversée de la tempête, qui abrite souvent des renards, ces derniers doivent plusieurs cartouches à Pierre, qui était déjà là l’année dernière, le 1er janvier…
Les chiens prennent une voie dans la pâture en bordure du chablis. Bélisse à connaissance et amène tout le petit monde à l’intérieur du bois. Le rapproché ce réchauffe et plusieurs chiens ce font entendre. Puis c’est le lancer, les chiens vont faire, 3 ou 4 fois le tour de l’enceinte, jusqu'au moment où je vois Maitre Goupil bien roux qui arrive en bordure dans le bois, je l’annonce et aussi sec il rerentre. Puis c’est au tour de Monsieur Renard de couleur argenté cette fois ci, de venir passer au même endroit. Au bout de quelques minutes, une partie des chiens arrivent ou j’ai vus les renards, ils ont du mal à reprendre le défilé des fuyards. Quelques bassets de Sébastien retrouvent au bout de 5-10 minutes la défile. Puis c’est de nouveau le lancer. Sa descend droit vers au poste de Pierre. Trois coups de feux ce font entendre, je sors du chablis et Pierre me dit l’avoir touché. Les chiens viennent au coup de feu, mais s’étant dispersé dedans le fourré pour retrouver la trace des Goupils, ils arrivent en plusieurs fois. Je décide de rester ici pour appeler les retardataires et les autres partent ce poster au-devant, pendant que les autres suivent la menée. Une fois tous les chiens passés, je file à la voiture. Je fais le grand tour par le « Chatain », quand Sébastien m’appelle pour me dire que le renard c’est terré dans un andain de souche. Arrivant quelques minutes plus tard sur les lieux, je comprends vite que des bassets fauves sont dans les trous. J’ai pour l’habitude, de gracier un renard qui se terre. Mais cette fois ci, pour récompenser les chiens et vu le peu de renard qu’ils ont vu mort cette saison, ont décident d’essayer de le sortir… Sans pelle ni outils, facile !! Rolling Eyes Première chose, dégager les bassets qui m’empêchent de voir si le renard et profond. Ceci fait, je vois le renard, mais il est difficile pour moi de le daguer… Ce qui va suivre n’ai pas une gloire, mais alors, qu’est-ce que l’on a pu rire en y repensant !! En effet, voulant le daguet, le renard encore vaillant, attaque la dague et la tire vers lui, elle m’échappe je ne la vois plus…Pensant l’avoir perdu dans le trou, tout le monde se met à rire… Embarassed Very Happy Puis je vois de nouveau la platine fixer au bout du manche. Je m’en sépare et arrive cette fois ci à daguer l’animal qui n’est pas complétement mort. A l’aide d’un gilet fluo et de mes gants j’arrive à l’extraire du trou ou nous lui abrégeons ces souffrances. Les chiens sont là, content de voir leur animal de chasse. Je perche l’animal mort, il manque toujours 2 bassets. Sébastien les appels, et sous ses pieds gicle un autre renard !! Shocked Et oui notre animal de chasse avait étai rejoindre un compère. Les chiens étant tous autour de nous, nous faisons rallier toute la meute. Une belle menée s’engage d’environ 30 minutes. Le renard empruntera un penchant de souche avec des ronces sur plus de 400 mètres. En fait, il fera une grande boucle, pour revenir dans notre enceinte de départ. D’ailleurs, les chiens le perdront dans cette dernière. Pendant ce temps un autre renard sera vu, ou Sébastien mettra quelques chiens retardataires. Je ferais rallier les chiens dessus et au bout de 20 minutes, la menée se fatiguant et des chiens se trouvant un peu partout, on décide d’arrêter pour ce matin, il est 12h30. Au total ce sera 4 renards qui seront vu ce matin-là. Une bonne matinée de chasse pour les chiens et en plus riches en émotions pour nous !

L’après-midi, au lieu-dit « Les Petites Landes » il est 14h30 :

Sébastien lâche seul ces BF, car nous avons une battue aux renards jeudi et les chiens ont déjà bien chassés ce matin. Je vais au poste. Les chiens rentrent dans des ronces et ajoncs et rapidement commencent à donner. La chasse me parait faire du surplace, la végétation et très épaisse par endroit et les chiens sont fatigués de leur matinée. Je ne comprends pas si le renard ce fait « lapinée » ou si il a pris de l’avance sur les chiens. Puis 5 minutes après, j’entends tirer au poste à Pierre, il annonce et taïaute, Renard et mort. Les chiens arrivent petit à petit dessus. Une chasse courte ou Renard c’était surement dérobé dès la descente des chiens de la voiture. D’autres enceintes seront foulées, sans résultats. Des chevreuils seront vu partir devant les chiens qui n’en feront pas de cas, à l’exception d’un, que nous reprenons rapidement.

Il est 16h30, je remercie Sébastien de son invitation et nous nous saluons tous.

Encore une belle journée passez derrière Smir !!!!

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Lun 7 Jan - 19:01

jeudi 3 janvier 2013

Temps gris et frais.
4 suiveurs : Marie, Alex, Florian (l’invitant) et moi.
7 postés.
6 chiens : Topaze, Ulla, Bélisse, Coxie, Cyrano et Fakir.

4 lancés, commune de Quinsac et de Saint-Front La Rivière (24) il est 09h30 :

On attaque tout d’abord un bois composé de taillis de châtaigner, plantation de pins, ronciers et des genêts. Les chiens ont connaissances d’une voie, deux chiens donnent, Topaze et Bélisse. Les chiens n’arrivent pas à trouver le défilé, je décide donc d’agrandir le cercle de quête. Cela m’amène dans la partie en plantation de pin où des grands cervidés partent devant les chiens qui les respectent sans mon intervention, ce dont je suis content. Puis de nouveau, Topaze, Bélisse et Cyrano ont connaissance d’une voie, ça prend la direction des bois clairs, je pense à un forlongé car les chiens ont du mal, mais tous petit à petit se mettent à donner. Au bout d’une vingtaine de minutes, les chiens tombent en défaut sur un chemin. Les chiens tournent mais aucun d’entre eux n’arrivent à reprendre la voie sur le chemin. Du haut d’une bute, j’observe le travail de la meute. Je décide de ne pas intervenir. Les chiens finissent par se séparer, 2 partent vers le haut et les 4 autres vers le bas. Au bout de 400 mètres sur le chemin, ceux partis vers le bas, rerentre dans le bois et trouve le défiler de Goupil. A ce moment-là, je décide d’intervenir pour faire rallier les 2 chiens partis sur le haut. Ulla rallie rapidement, mais Bélisse qui s’agace sur le haut, arrive trop tard. J’entends la menée prendre la direction du bois d’attaque, puis un coup de feu retentit. Sa corne la vue, ce qui veut dire louper. Je coupe par les travers accompagné de Bélisse, afin de la faire rallier. Tant bien que mal j’y arrive. La menée prend alors un grand parti sur moi, malgré quelques défauts de Goupil. Je cours, pour ne pas perdre le contact avec les chiens. Puis j’arrive sur une hauteur, ou je vois en contre bas une petite route ou se trouve Florian qui a suivi la menée. Je n’entends plus les chiens, normal… Ils sont tous passés sous un gros tas de barre de châtaigner. On entend les chiens qui arrivent à faire sortir le renard et qui sera finalement tué par Florian. Super, car celui-là les chiens le méritent !! Very Happy Wink

On réattaque cette fois ci des plantations de pins assez âgés avec des petite ronces très épiassent au sol. Cyrano prend au vent, les autres chiens lui emboitent le pas. Ils arrivent à trouver le défilé, puis c’est partis, tous les chiens filent vers des trous que Maitre Renard semblent ne pas vouloir utiliser. Ça saute une route puis prend la direction d’autres trous, mais là encore il les refuse. Saute à nouveau une route, longe cette dernière et fini par rentrer dans une buse. Je stop les chiens. Florian, prendra la décision de mettre un chien de déterrage et l’animal sera pris.

Dernière traque, je foule avec les chiens un bon petit moment et tombe finalement sur une voie. Les chiens se croisent et je me doute que certains doivent être en contre. Je les arrête tous et refait une boucle. J’aperçois Goupil se dérober et je fais rallier les chiens déçu. Ils chasseront l’animal 15 minutes avant qu’un posté l’arrête. Ulla chassera seul un autre renard.

Il est 16h, la journée est finie. Les chiens, ont une nouvelle fois fais une bonne journée derrière goupil. Je suis content pour Fakir, qui commence à comprendre la créance ! Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur
Dimanche 05 janvier 2013

Temps gris.
3 suiveurs : Marie, Alex et moi.
Une quinzaine de postés.
6 chiens : Topaze, Ulla, Bélisse, Coxie, Cyrano et Fakir

Commune de Piégut-Pluviers (24) il est 09h00:

Aujourd’hui c’est battu aux renards avec toute l’équipe.
On décide d’attaquer les bois de la « buche ». On arrive près d’un chablis, Cyrano se met à donner à proximité des barres renversées, Topaze et Bélisse le rejoignent et trouvent le défilé qui rentre dans le fourré. Le rapproché ce réchauffe. Puis c’est le lancé, les chiens partent comme des fusées. Je n’ai même pas le temps de faire le tour du chablis que déjà je suis distancé. Sa corne 2 coups et encore une fois deux coups… Je me demande bien pourquoi ça ne tire pas. La menée prend la direction du Trieux, petite rivière qui en se moment et difficilement franchissable en botte… j’arrive sur place avec Alex, une partie des chiens ont franchis le ruisseau et semble avoir perdu la voie de goupil. Je me demande un instant si le renard à bien coupé l’eau. Il y a du bouillon aujourd’hui… Puis Fakir et Coxie reprenne la voie une centaine de mètres après l’eau et la menée repart. A partir de ce moment-là, je perds le contact « audio » et « visuel » avec la menée, car je mets un peu de temps à traverser le ruisseau. J’appelle Dominique qu’il vienne me chercher, la proximité d’un grand axe non loin, ne me rassure pas. Les chiens sont réentendus chassés et le renard fini par se terrer. Je corne les chiens, ne sachant pas vraiment ou les chiens ce sont terrés. Les chiens reviennent et la battue aux renards est terminée pour aujourd’hui. Décidément que de longue chasse en ce moment… Pourvu que ça dure !! bounce Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur
Ca tourne bien, cette meute et ça confirme de sortie en sortie, bravo cheers .

Voir le profil de l'utilisateur http://griffonbleu-gouteagude.skyrock.com/

15 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Mar 8 Jan - 11:03

oui c'est vrai et j'en suit le premier heureux. Maintenant reste dans un premier temps, à confirmer sur le reste de la saison et dans un second temps, d'insérer de nouveaux jeunes notamment la saison prochaine. J'ai deux chiennes de plus de 10 ans... Il faut donc malheureusement que je prévoit le renouvellement.

Voir le profil de l'utilisateur

16 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Ven 25 Jan - 7:44



Voila Pierre, j'y suis arrivée aussi!! bounce Bon par contre c'est beaucoup moins "esthétique" que toi... Rolling Eyes Mais à temps perdus je vais y travailler. Wink

Je n'ai pas beaucoup de temps pour faire le CR de cette journée, alors ça va être synthétique...

Samedi 12 janvier :

Commune de Sceau St Angel (24)


une vingtaine de postés et deux meutes découples chacun de son coté.
Aux chiens: Marie, Alex, Thomas et moi.
5 chiens: Topaze, Bélisse, Coxie, Fakir et Fanfare (Cyrano est malade ce jour là et mort aujourd'hui Crying or Very sad , quant à Ulla, elle est cuite aussi No , Arthrose et Urée...)

1ère attaque (en image au dessus), après avoir foulé une enceinte et n'y avoir trouvé qu'une voie qui nous amènera aux trous, on saute un chemin, pour tombée sur un nid de Bambi... Fanfare et Fakir faute. Rapidement récupérés et après une petite explication, on continu à avancer pendant 30 minutes, avant d'arriver à un gros roncier et chablis. Les chiens on connaissances, mais sa n’aboutit pas. Je décide d'insister Fakir faute à nouveau, mais facilement arrêté. Les chiens ont à nouveau connaissance et lance un renard qui sera vu. Il se fait lapiner dans le fourré, puis il décide de changer de crémerie. Là, c'est partis pour une menée d'une bonne demie heure et j'aurais de bonnes sueurs froides, car Goupil décide de traverser un grand axe routier... Heureusement quand je voit la direction que prend la menée j'avertis rapidement Thierry le Président , pour qu'il s'y rende... Bonne réaction de sa part, entendant les chiens arriver sur la route et et ne voulant pas les éparpiller sur la chaussée, il arrête les voitures et laisse passer 4 chiens, sachant qu'il y en avait 5 il attend un peu et récupère la dernière. Après avoir galopé comme un fou je trouve une voiture et nous passons au-devant pour couper les chiens car Goupil n'est plus sur le bon territoire.

2eme attaque, les chiens lancent un renard dans un gros fourré d'épines noires, il file, passe sur des trous, saute une ligne électrique et se fait stopper par Thierry. Menée de 20 minutes, tous les chiens sont à la mort.

3eme attaque, toujours dans le même fourré d'épines noires, les chiens relancent et le renard n'a pas envie de sortir de son "Fort"... il tourne au moins quatre fois dedans, mettant les chiens en défauts à plusieurs reprises. Un gros défauts se produits à la sortie du roncier, les chiens vont mettre beaucoup de temps pour le relever, car il repasse sur la voie du premier, se qui perturbe un peu la cohésion du groupe. Puis ils retrouvent et finissent par arriver aux trous que le premier renards n'avaient pas voulus utiliser.

Fin de journée... La créance est toujours d'actualité pour Fakir et Fanfare. Il faut travailler encore !

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Sam 26 Jan - 22:45

merci pour ton c.r, la créance c 'est pour tout le monde t' inquiète Wink . tu as du renard ausi chez toi, y a du monde (dans les territoires a renard) dehors en ce moment je trouve, on fait des jolies chasses malgré des voies dure !!

vive le renard aux chiens courants sunny

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Mar 29 Jan - 11:07

Samedi 26 janvier

Temps humide il a neigé en fin de nuit, on se réveil avec 3 cm de neige.
4 suiveurs sans fusil : Marie, Ricou, Alex et moi.
8 chiens : 2 à Ricou (une H et un G) 1 à Alex (une H) et 5 pour moi, Topaze, Bélisse, Coxie, Fakir et Fanfare.

Les Brégéres et Preuraud commune de Piégut-Pluviers (24) :

Lorsqu'on attaque, la neige fraichement tombée commence à fondre... J'ai un doute sur le fait que l'on est beaucoup de voies ce matin. Bref, on sort tout ce petit monde très jeune d'ailleurs, car Alex et Ricou ont voulu sortir leurs petites griffonnes de pays non déclarées pour le moment.
On commence tranquillement la quête et après une demie heure, Topaze et Bélisse ont connaissance d'une voie, elles sautent une routes pour arriver sur des trous dans les rochers. Nous continuons et à nouveau les chiennes ont connaissance d’une nouvelle voie, mais décidément aujourd’hui pas de chance et peut-être pas peu de voie, car les chiennes ne trouve pas le défilé. On foulent encore pendant environ une demie heure, et nous attaquons une butte assez épaisse en genet. Bélisse et Topaze donne en bordure du fourré, puis Coxie étant rentré dedans, donne le lancer. Les chiens rameutent, mais ils tombent rapidement en défauts à la sortie du fourré. J’encourage les chiens à démêler la ruse du renard qui en fait au vu du parcours des chiens, a fait mine de sortir mais en fait et rerentré plus loin. Bélisse retrouve et tous les chiens rameute, cette fois c’est partis, je m’imagine que l’on va faire une belle menée… Les chiens traversent une route, un bois et un pré et tombent à nouveau en défaut au bord d’un étang. A nouveau je les encourage, mais rien à faire. Je réfléchi Suspect , mais il n’y a pourtant pas de trou à cet endroit. Je me tourne et au bord de l’étang il y un cabanon… C’est là où je comprends que Goupil bien malin et connaissant surement très bien le coin, savait qu’il pouvait se réfugier dessous. En effet, en faisant le tour je m’aperçois, qu’il y a plusieurs passages conduisant dessous le planché du cabanon…Les chiens excités à un des passages me confirme la ruse… Nous fouleront encore jusqu'à 11h30 sans rien trouver. La chasse est finie pour aujourd’hui, petite matinée, mais surement dû au manque de voie causé par la fonte de la neige.

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Mar 29 Jan - 22:36

samuel 24 a écrit: petite matinée, mais surement dû au manque de voie causé par la fonte de la neige.

quelle idée de chasser dans un pays aussi froid Smile

Voir le profil de l'utilisateur

20 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Mer 30 Jan - 7:23

laurent péchou a écrit:
samuel 24 a écrit: petite matinée, mais surement dû au manque de voie causé par la fonte de la neige.

quelle idée de chasser dans un pays aussi froid Smile

c'est pourtant la Dordogne !! scratch Mais qu'est ce que tu veux, le réchauffement climatique et la fonte des glaces c'est pour tout le monde... geek

Parcontre en Dordogne les bottes ne sont pas obligatoire... Quant est-il en Bretagne ?? lol!

Voir le profil de l'utilisateur

21 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Mer 30 Jan - 8:15

tu veux dire le nord de la dordogne,car chez moi dans le sud pas de neige Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

22 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Mer 30 Jan - 8:56

et oui c'est vrai entre le sud et le nord de la Dordogne... C'est un climat complétement différent. C'est se qui fait le charme du Périgord, sa diversité ! Wink

Voir le profil de l'utilisateur

23 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Jeu 31 Jan - 11:54

samuel 24 a écrit: Quant est-il en Bretagne ??[/color] lol!

moi je suis né avec des bottes Laughing

Voir le profil de l'utilisateur

24 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Jeu 31 Jan - 11:59

Very Happy Very Happy Wink

Voir le profil de l'utilisateur

25 Re: CR des Echos Occitans 2012-2013 le Mer 6 Fév - 12:07

Dimanche 4 février 2013

3 suiveurs sans fusils : Marie, Alex et moi.
6 chiens : 5 à moi Topaze, Bélisse, Coxie, Fakir et Fanfare et 1 chien à Alex, Helegance.

Temps : frais (-2) et ensoleillé, pas de vent.

Le renard et les grillages…

« La ferme célébrité » commune de Piégut-Pluviers.

Il est 08h30 quand nous lâchons les chiens. On part tranquillement en quête d’une voie et de suite Coxie part à bride abattue sur le chemin sans rien dire. Je « gueule » un coup, croyant que c’était dû à l’excitation, mais Topaze et Bélisse font de même en donnant, me confirmant ainsi l’existence d’une voie. Les chiens rapprochent dans le bois et passe dans un parc à volaille et mouton. La propriétaire voyant ses moutons courir, nous fait parvenir le son de sa voix, qui ne me parait pas des plus plaisants… La voyant sortir, je lui explique alors que le renard est venu rendre visite à ses poules et que les chiens suivent sont passage. Tout de suite cela va lui faire changer son comportement, bizarre... On récupère les chiens et nous faisons un coupé de l’autre côté de la route, proche du parc ou était rentrez les chiens, pour voir si Renard est venu par là.
« Bingo », les chiens retrouvent et avancent à nouveau très vite. Au bout de 300 mètres j’entends le lancer, Marie annonce un renard, mais juste à ce moment-là, j’aperçois le renard de chasse qui n’est donc pas celui annoncé. Ca file à nouveau vers Marie, qui annonce la vue, les chiens ne sont pas très bien ameutés, car le lancer c’est fait dans des ronces épaisses. J’active les chiens un peu en retard et rapidement tout le monde est ensemble.

Je ne me doute absolument pas à ce moment-là, que je suis partis pour faire un long « footing » au « cul » des chiens…Car Renard est joueur aujourd’hui pour notre plaisir. Wink

Les chiens sont aux trousses de Renard est nous à celles des chiens… Il commence son périple, par emprunter un prés, puis un bois, puis un vieux prés abandonné avec plein de ronces, il saute une route et passe pardessus un muret et repasse dans un pré pour resauter une route et enfin arriver dans un grand massif boisé non loin des fameux « trous des renards »…. On se dit à ce moment-là, que le renard va surement se terré… Mais non il passe en bas des trous et file vers Cabaniers. Il passe sous un premier grillage et décide de bifurquer vers une route pour sortir du massif forestier. Il saute à nouveau une route, passe dans un pré et rentre dans un parc fermé par du grillage… Les chiens arrivent à franchir le premier mais le deuxième seule Topaze trouve un coin où passer et les autres restent bloqués. J’arrive, appel les chiens et ouvre une barrière. Topaze a un peu d’avance, mais les retardataires la rejoignent rapidement. Renard tente de perdre les chiens dans des andains de souches… Les chiens « grattent » et le renard fini par gicler dans les pieds d’Alex. Je le vois également et appel tous les chiens un peu éparpillé dans l’andain. Ce petit malin, veut gagner du temps car il prend tous les andains en travers. Mais ça n’arrête pas les chiens, au contraire ils sont fous et avance vite pendant que nous tirons la langue derrières ! Il quitte ce bois pour retraverser une route et passer dans un petit parc à moutons. A ce moment-là, je sais que si on veut retrouver sa voie il faut faire le tour. C’est ce que je fais et les chiens retrouvent très vite sa piste et allez c’est repartis. Un vieux pré, une route, un étant fermé par du grillage (voir photos), passe sur les fameux « trous des renards » et cette fois monte sur Puygaud ou il coupe à nouveau une route. Il descend sur Lauterie et en fait remonte sur le bord de Puygaud ou il passe dans une décharge, et repasse sous deux grillages… Le premier est franchi sans mon aide par les chiens, mais le deuxième je dois lever le grillage pour que les chiens puissent passer. Je me doute qu’à ce moment-là il a dû prendre un peu d’avance, car les chiens ont ralentis. Mais pourtant c’est reparti de plus belle. Alex et Marie sont pendant ce temps partis à la voiture et suivent pour garder les routes. Je suis essoufflé et les chiens prennent de beaucoup d’avance sur moi. Mais un défaut me permet de recoller au peloton.

Ce qui va suivre je ne l’avais jamais encore vu et se fut pour moi une sorte de « jouissance » d’observer ce comportement. En effet, les chiens perdent à une route ou une voiture passe au moment où j’arrive. Je calme les chiens qui font les bordures de route et les prés aux alentours. Mais Coxie attire mon attention, elle s’active tout d’abord sur le bord de route puis au milieu, je la motive à la parole et elle se met à donner en plein milieu de la route sur environ 50 métres pour finir par obliquer au bord d’un gros fourré de ronce à ce moment-là, tous les chiens reprennent la voie et c’est repartis. Ils traversent une plantation de sapin de noël, un fourré de ronces, à nouveau une route et un autre grillage, pour enfin repartir à l’endroit du lancer. Les chiens perdent arrivé au bord du bois ou le renard avait était lancé, mais Coxie décidément motivée aujourd’hui retrouve la voie, pour finir par nous amener le long d’un tas de bois ou renard a du se cacher…

La chasse est finie, il est 10h15 la chasse a durée 1H45 et j’en peu plus… Les chiens ont bien chassés et Alex est super heureux car sa petite chienne pour sa première menée a suivie jusqu’au bout et ce malgré toutes les difficultés. Very Happy

Ce renard aura quand même emprunté 11 grillages !! affraid A trois reprises si je n’avais pas était avec les chiens, Renard aurait gagné. Mais la persévérance des chiens m’a motivé pour toujours les suivre au plus prés.

Cette belle chasse je la dédie à Cyrano et Ulla qui sont partis dernièrement.

Pour finir, Coxie chienne plutôt froide est élue aujourd’hui au grade de chienne de route… ! cheers

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum